Voyage en Afrique du Sud : partir sur les traces de l’apartheid

BioCuisine

L’Afrique du Sud est une destination de choix dans le cadre d’un séjour culturel et historique. Son appellation, la « nation arc-en-ciel » a été inventée par l’archevêque anglican Desmond Tutu pour évoquer la diversité de la nation. Ce concept a remplacé le système de la société plurale mis en place par les théoriciens de l’apartheid. Cette politique de « développement séparé », ayant été introduit dans le territoire sud-africain à partir de 1948, affectait la vie des populations, car le statut social et l’appartenance territoriale de ces dernières dépendaient de leur statut racial.

Par ailleurs, certaines villes de la contrée constituent des cas privilégiés pour l’étude et la découverte de cette histoire de ségrégation raciale. Les traces de l’apartheid sont, effectivement, très représentées dans les paysages des grandes métropoles, comme Johannesburg qui était l’un des terrains d’exécution de cette politique. Lors d’un voyage sur mesure en Afrique du Sud, il ne faut surtout pas manquer le Musée de l’apartheid. Cette galerie est située à côté d’un parc d’attractions nommé Gold Reef City. Elle est particulièrement dédiée au passé du pays. On y trouve des expositions diverses et un centre de documentation renfermant de nombreux films, textes et photographies.

La banlieue noire de Soweto

Outre le Musée de l’apartheid, la banlieue noire de Soweto mérite le détour pour ceux qui veulent partir sur les traces de la ségrégation raciale lors d’un voyage sur mesure Afrique du Sud. Cette agglomération, considérée comme le berceau de la « nation arc-en-ciel », a été le centre de nombreux mouvements politiques. À noter que pour rendre plus agréable sa visite, il est préférable de réaliser l’escapade en vélo. Cela permet de flâner tranquillement dans les quartiers aisés et dans les bidonvilles pour avoir une idée de ce que l’apartheid représentait pour les locaux.

Durant cette aventure, une halte à la Mandela House s’impose. Il s’agit d’une petite habitation en briques formant une boîte d’allumettes où vivait Nelson Mandela et sa femme Winnie. Devenue l’un des musées emblématiques de la contrée, portant sur les thèmes de droit de l’homme à partir de 1977, cette maison fait partie du patrimoine national. Mis à part Mandela House, les globe-trotters découvriront le monument commémoratif Hector Pieterson durant l’exploration de la banlieue noire de Soweto.

La prison de Robben Island

Pour entrer encore plus dans les profondeurs de l’histoire de l’apartheid le temps des voyages sur mesure en Afrique du Sud, le Cap s’avère être une étape incontournable. Il figure, en effet, parmi les plus grandes villes sud-africaines qui témoignent de la cette politique. Au large de la métropole, notamment à environ 7 km à l’ouest de Bloubergstrand, se trouve la prison de Robben Island (sur l’île aux phoques), où Mandela fut emprisonné pendant 27 ans. Ayant accueilli d’autres opposants noirs comme les deux futurs présidents, Jacob Zuma et Kgalema Mothlante, cet établissement pénitentiaire a été, en 1999, déclaré patrimoine de l’humanité.

 

Auteur de l’article : Nanabio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *