Une tour de logements à énergie positive

Tour Elithis Danube à Strasbourg

Faire la part belle aux énergies renouvelables…
Le moins que l’on puisse penser de la Tour Elithis Danube, c’est qu’il s’agit d’une véritable prouesse, et ce à l’échelle mondiale. Outre le fait d’être un projet particulièrement innovant, force est de reconnaître que la conception et la réalisation d’une telle construction ne manque pas susciter l’admiration de toutes celles et de tous ceux qui s’intéressent à la préservation de l’environnement. Il convient de préciser que le fait d’être en accord avec les prix pratiqués sur le marché tout en respectant un cahier des charges aussi exigeant relevait bel et bien du challenge.

La conquête de l’énergie positive ne relève pas de la science-fiction…

Sortie de terre après moult études, cette tour a vocation à rappeler à tout un chacun à quel point la recherche d’une efficacité énergétique se veut concrète. L’ambition d’allier différents paramètres tout en s’astreignant à une pléiade de contraintes économiques, technologiques, sociales et écologiques  s’est révélée payante.

Une telle qualité de construction est rendue possible grâce à une architecture novatrice au service d’un éco quartier.

La tour Elithis Danube est interactive puisqu’elle est en capacité de communiquer avec ses locataires, et ce via une application dédiée sur leur Smartphone. Le programme est en mesure de prévenir le locataire qu’il a laissé ses volets fermés alors que le temps est ensoleillé; ce qui lui permet d’activer à distance leur ouverture. Une consommation suivie au plus près par les usagers afin de favoriser la réalisation d’économies pour le moins substantielles. L’engagement inhérent à ce projet consiste à permettre aux locataires de dépenser seulement 80 € annuels tandis que la moyenne nationale paye généralement aux environs de 1 600 € par an.

Qu’en est-il du coût de construction par rapport à une habitation standard ?

Ce qu’il faut savoir, c’est que la construction de la tour Elithis a coûté exactement la même somme qu’un bâtiment « classique ». De plus, le prix des loyers n’est pas plus cher que dans un habitat standard.

Disposant d’une soixantaine de logements, cet immeuble à énergie positive a vocation à produire davantage d’énergie qu’il n’en consomme. Pour ce faire, le bâtiment est équipé d’une façade bioclimatique exposée plein sud bien plus large que d’ordinaire et avec d’imposantes baies vitrées.
L’installation de panneaux photovoltaïques solaires en façade ainsi que des matériaux aux propriétés isolantes contribuent activement à une réduction significative de la facture énergétique.

Auteur de l’article : Nanabio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *