Tous les restos U vont maintenant servir des plats végétariens !

On avance à grands pas ! D’ici la fin de l’année, tous les restaurants universitaires français seront tenus de proposer systématiquement des repas végétariens. Et pas des full salades.

Le marché suit

Le CNOUS est le Centre National des Œuvres Universitaires et Scolaires chargé de la restauration étudiante. Suite à une étude menée à bien par le centre en 2016, l’organisme s’est rendu compte que 10% des usagers de ce qu’on appelle dans le jargon « les restaus U » sont végétariens, végétaliens ou vegan. C’est donc tout naturellement que les 450 points de restauration universitaire proposeront des repas végétariens de manière systématique d’ici la fin de l’année (scolaire) : la demande fabrique l’offre. Interviewée par Le Monde, Anne Baume, directrice de restauration sur les campus de Lyon expliquait déjà en 2014 :

« Nous répondons à une demande d’étudiants de plus en plus sensibles à la notion de développement durable. Ils sont nombreux à exprimer le souhait de manger différemment et notamment moins de viande. ».

Reconfiguration des habitudes alimentaires

Cela fait des années que de nombreuses personnes se battent afin de faire connaître ce nouveau mode d’alimentation. En effet, nous avons été plus ou moins façonnés par le modèle : viande ou poisson + féculents + légumes ! On se souvient tous de l’affichette à la cantine qui recommandait de consommer un produit carné ou du poisson à chaque repas. Aujourd’hui, tout a changé : à commencer par les mentalités. L’intérêt de diminuer les impacts carbones et/ou la souffrance animale rencontre de plus en plus d’adeptes (1 600 litres/demi-livre de viandes c’est tout de même pas la folie).

Végé mais pas encore vegan

C’est grâce à ces derniers que l’offre s’est étayée, les spécialistes apprennent à cuisiner autrement et à ne pas limiter les repas végétariens à de simples crudités et un bout de pain. Thierry Philippe reconnaît ce chamboulement positif dans les cuisines :

« Ce fut une révolution dans nos cuisines, alors que l’apprentissage a façonné notre savoir-faire autour d’une denrée centrale : la viande ou le poisson. »

A Rennes et à Lyon, les membres de l’association Sentience plaident pour une nouvelle étape : une offre végétalienne. « Ici, l’offre végétarienne est insuffisante pour répondre à nos demandes. Les produits d’origine animale ne sont pas nécessaires à l’équilibre alimentaire et provoquent la souffrance de milliers d’individus ». Côté CNOUS, la diététicienne Céline Leprince tique sur les apports suffisants en protéines des régimes végan, « la mission du restaurant universitaire est d’apporter une offre équilibrée et sans carence ».

Le mouvement s’éveille

Cette nouvelle est excellente ! Tout le monde devrait avoir le droit d’avoir accès au régime alimentaire qu’il a choisi. L’offre végétarienne et végan prend de plus en plus d’ampleur au fur et à mesure que les consciences s’éveillent ! Vous faites partie de ce mouvement qui prône une véritable pertinence dans les modes de consommation !

Source : https://lareleveetlapeste.fr/

Auteur de l’article : Nanabio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *