La ville Zéro déchets : utopie ou objectif ?

D’ici quelques décennies plus de 70% de la population mondial habitera en ville … Et l’un des problème majeur auquel les villes devrons (et doivent déjà) faire face, est la collecte et l’élimination des déchets.

Des villes qui s’engagent dans le Zéro déchets

En association avec leurs habitants, des villes ont déjà commencé à anticiper cette situation catastrophique. La plus connut d’entre elles, et la pionnière en la matière … San Francisco en Californie. Avec ses 850 000 habitants, la ville c’est donné pour objectif d’atteindre le zero déchet d’ici à 2020.

Pour tenir ces objectifs les acteurs du territoire, grandes entreprises et habitants sont associés à cette démarches au travers de compagnes de sensibilisation, mais également avec la mise en place de solutions tel que la mise en place de trois poubelles pour faciliter le tri, suppression des sacs plastiques, développement des solutions de compostage qui sont réutilisées par les agriculteurs de la région qui s’en servent pour fertiliser leur terre …

En Europe des villes comme Milan sont également entrain de franchir le cap. La capitale lombarde mise notamment sur le recyclage pour réduire ses déchets et valoriser, comme San Francisco, les déchets organiques qui sont récupérés et réutilisés par les agriculteurs du coin.

En France, on peut citer en exemple la ville de Roubaix, qui au travers du volontariat de ses habitants tente de réduire la taille de ses poubelles.

La ville Zéro déchets, un exemple à suivre et que de nombreuses municipalités commencent à regarder d’un œil nouveau.

Les citoyens ne veulent plus voir leurs rues envahit de déchets, de nuisibles en tous genres tel que les rats qu’il faut éradiquer via des services spécialisés tel que Rentokil, des odeurs plus que désagréable en période estival, de la pollution visuel que cela génère en plus de la pollution des eaux … etc

Les citoyens acteurs des villes Zéro déchets

Le zéro déchet fait l’objet d’un réel engouement. Adopté par de plus en plus de villes, c’est bien les citoyens qui sont et seront le moteur de cette nouvelle philosophie. Mais comment faire ses premiers pas vers ce mode de vie éco-responsable ?

A la maison, on trie les déchets, et l’effort est loin d’être insurmontable ! Il faut simplement changer ses habitudes, on donne les objets dont on n’a plus besoin au lieu de les jeter, on effectue le trie sélectif, verre, papier, déchets organique (le composte c’est le top 🙂 …

Pour limiter l’invasion de la pub dans vos boîte aux lettres, collez une étiquette « stop aux pubs ! »

On essaye de réparez les objets endommagés, c’est plus écologique et économique que de les jeter.

Au travail, on limite l’utilisation des imprimantes. Demandez vous toujours s’il est essentiel ou non d’imprimer tel ou tel document ?

Optez pour la lunch box maison pour le repas du midi, plutôt que d’avoir recourt au plats pré-cuisiné (c’est meilleur à tout les niveaux).

La gourde, un objet bien pratique au quotidien et bien plus sympathique que le verre ou la bouteille en plastique.

trash vortex greenpeace

En conclusion … Objectif Zéro déchets pour tous !

On devrait de plus en plus entendre parlait de cette notion de zéro déchet, un terme qui sonne comme une utopie, mais qui dans la réalité des faits se doit d’être un objectif à atteindre. Il ne faut pas se voiler la face, la route sera longue et sinueuse avant de voir cette démarche largement répandu et devenir la norme … Mais en tant que citoyens, ne nous berçons pas d’illusion et surtout n’attendons pas ! Nous sommes les premier acteurs du changement, et chacun d’entre nous peut à son niveau contribuer à l’adoption de genre de démarche … to be continued !

 

Source : http://www.buzzecolo.com

Auteur de l’article : Nanabio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *