La démarche RSE dans le secteur automobile

L’industrie automobile est une filière industrielle importante depuis le XXe siècle, à l’origine de modes organisationnels de production et d’innovations majeurs, elle est aussi un acteur économique non négligeable sur les territoires où elle est implantée. On construit et utilise des voitures dans le monde entier, est c’est pourquoi cette industrie structurante est au cœur des enjeux de développement durable.

On ne peut parler aujourd’hui du secteur automobile sans évoquer la mobilité durable, mais au-delà de la voiture électrique, comment l’industrie automobile s’engage dans démarche responsable ?

Qu’est-ce que la responsabilité sociale des entreprises ?

La Responsabilité Sociétale des Entreprises ou RSE, est pour résumer simplement la mise en place des bonnes pratiques du développement durable au sein même de l’entreprise.
Une entreprise qui s’engage dans une démarche RSE va donc chercher à mettre en œuvre une politique durable en matière de responsabilité sociale, sociétale et environnementale.

Pourquoi une démarche RSE ?

L’engagement RSE fait maintenant partie intégrante de nombreuses entreprises de l’industrie automobile, car le développement durable dans le secteur de l’automobile n’est plus un simple concept, mais un véritable enjeu.
Que l’on aborde le sujet que le plan social, sociétale ou écologique, la pression sur les acteurs du secteur automobile est forte. Les politiques, comme l’opinion publique, attendent beaucoup de cette industrie qui pourrait être à l’origine de nouvelles révolutions industrielles et plus si elle s’en donne les moyens.

Comment se matérialise la RSE dans l’industrie automobile ?

La RSE est une nouvelle grille de lecture pour la filière automobile, confrontée aux attentes de ses clients, partenaires et parties prenantes, l’automobile doit offrir une nouvelle vision de son rôle et de sa responsabilité dans la société.

Sur le plan environnemental :

Maîtriser l’impact environnemental est devenu un véritable enjeu majeur pour l’industrie automobile. Apres avoir fait un bilan carbone et analysé le cycle de vie de ses produits, l’objectif est de mettre en avant de nouvelles bonnes pratiques et des technologies plus éco-performantes.
Côté technologie, on pense forcément à la voiture zéro émission, électrique généralement, qui semble petit à petit s’imposer comme une véritable alternative à long terme.
Mais la démarche RSE, s’intéresse également aux modes de production qui doivent devenir moins énergivores, ou encore aux matériaux utilisés pour la conception des véhicules.

Au niveau social :

Au niveau social la RSE se matérialise par des bonnes pratiques et de la transparence avec les collaborateurs et acteurs du secteur. Les conditions et la qualité de vie au travail sont au cœur du sujet.

Et en ce qui concerne sa responsabilité sociétale :

Une entreprise impliquée dans une démarche RSE va favoriser son intégration territoriale en dialoguant avec les pouvoirs locaux et les autres entreprises du territoire. L’objectif est de s’intégrer durablement dans son environnement local en devenant un acteur positif.

Pour conclure …

Face à des clients de plus en plus exigeants en matière d’écologie, de recherche de transparence, d’écologie et d’éthique, les industriels sont obligé de repenser leur stratégie business en tenant compte des enjeux de la RSE.

« Nous n’avons pas hérité la Terre de nos ancêtres, mais l’empruntons à nos enfants. » – Antoine de Saint Exupéry

 

Source

Auteur de l’article : Nanabio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *