Ce restaurant fait don de ses invendus alimentaires aux sans-abris !

Si en France, les grandes surfaces de plus de 400 m2 n’ont plus le droit de jeter et de rendre impropres à la consommation leurs invendus alimentaires à la fin de la journée, ce n’est pas encore le cas dans tous les pays du monde, notamment au Royaume-Uni. Pour réagir face à ce gaspillage de nourriture, un restaurant de Manchester a décidé de déposer chaque soir ses invendus devant sa porte en proposant aux gens de se servir.

Une belle initiative du Bosu Body Bar

C’est le Bosu Body Bar qui a pris cette décision, et l’a rendue publique en postant depuis son compte Facebook une photo des sacs en carton posés sur le trottoir, sur lesquels on peut lire, écrit au marqueur noir : « Bon appétit ! », « Partagez ! », « Mangez-moi ! », le tout agrémenté d’un petit smiley. Une description accompagnait la photo :

« Quand on ferme les portes à la fin de la journée, on vous promet de laisser dehors des sacs remplis de nourriture savoureuse. Si vous voyez qui que ce soit dans les rues de Manchester ou de Didsbury qui a l’air d’avoir faim, dites-lui qu’il peut trouver ici un repas dans un sac ».

Michael Beck, l’un des deux propriétaires du restaurant a dit au Manchester Evening News que désormais, ils donnaient ces invendus à des associations caritatives et à des refuges afin d’être sûr que la nourriture soit distribuées aux gens en ayant le plus besoin. Il est vrai que jusque-là, cette action pouvait apparaître davantage comme un coup de pub. Ils prévoient également de mettre en place des collectes de vêtements, toujours dans l’optique de les distribuer aux sans-abris.

Seulement, la grande distribution ne serait responsable en Europe que de 5% du gaspillage alimentaire.

Crédits : The Bosu Body Bar

Lutter contre le gaspillage alimentaire, ça commence chez soi

Le gaspillage alimentaire, c’est chaque seconde plus de 41 000 kilos de nourriture jetés dans le monde, soit 1,3 milliard de tonnes d’aliments par an, donc un tiers de la production totale d’aliments. Inutile de rappeler que de nombreuses personnes souffrent de malnutrition, que des gens s’échinent à trouver des solutions à la crise alimentaire, et que presque la moitié du gaspillage provient de ménages, et le reste de la chaîne agroalimentaire.

C’est dans cette optique que l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie vient d’éditer un livre de recettes dans lequel des grands chefs cuisiniers livrent leurs astuces promouvant la cuisine zéro-gaspillage.

Jean Terlon confie ainsi au Parisien :

« Je me suis (…) demandé ce que je pouvais faire avec les épluchures de pommes. J’ai essayé de les cuire avec du sucre et du vinaigre de cidre, et cela m’a donné une compote excellente qui me sert de base à une tarte. »

Le micmac des dates de péremption est décrypté par Consoglobe afin que nous puissions arrêter de jeter des aliments encore tout à fait consommables. Ainsi, ne pas confondre « À consommer jusqu’au », qui indique une date limite stricte, et « À consommer de préférence avant », qui demande seulement après cette date de la vigilance quant à l’odeur ou l’aspect de l’aliment !

À nos cuisines donc, et rangeons nos poubelles !

Source : https://lareleveetlapeste.fr

Auteur de l’article : Nanabio

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *